Anne & Pierre-Adrien – 2013

Mont-Gargan, Haute-Vienne,

Anne, je l'a connaissais sans la connaitre. Anne c'est d'un cÎté les fameuses madeleines Bijou et de l'autre la généreuse "tata" de la petite Lucy dont les parents, Adeline et Pierre, avaient reçu un bon cadeau pour couvrir l'attente et l'arrivée de leur jolie demoiselle.

Toujours sans l'avoir rencontrĂ©, j'entendais parlĂ© d'Anne par mon mari alors que celui-ci travaillait sur le dĂ©licieux dossier des madeleines et par les parents de Lucy lors de mes sĂ©ances. Et puis, Anne m'a contactĂ© par tĂ©lĂ©phone pour me dire qu'elle allait dire Oui a son chĂ©ri. Oui mais voilĂ , ce jour lĂ  j'Ă©tais attendue dans le Lot et Garonne pour le mariage d'une amie de longue date qui m'attendait de pieds fermes pour immortaliser ce grand moment ... d'autant plus que cette journĂ©e Ă©tait Ă©galement celle du baptĂȘme de ses deux petits gars, EloĂŻs et William (que j'embrasse au passage).
Pas disponible donc ce jour là mais déjà l'idée d'un After Wedding s'imposait. Et c'est ce que nous avons fait au mois de juillet ...

Anne avait émis plusieurs idées concernant le lieu de cette séance et finalement c'est au Mont Gargan que nous nous sommes donnés rendez-vous le 24 juillet, trÚs tÎt pour pouvoir bénéficier du levé du soleil. La premiÚre rencontre avec Anne et Pierre-Adrien s'est passée comme je l'avais imaginé ... c'était un peu comme si on se connaissait déjà. Le temps de gravir le sommet du Mont nous aura permis d'échanger nos premiers mots ... et des échanges de mots il y en a eu !

Pour l'occasion, Anne avait opté pour deux tenues ... robe et escarpins Louboutin, jeans et ballerines Repetto ... . Pour Pierre-Adrien c'était plus simple ... pour les garçons c'est toujours plus simple !
Le soleil était encore bas et il ne fallait pas attendre, alors ni une ni deux, nous avons profité de sa présence alors que celui-ci "grimpait" doucement pour atteindre le sommet de la chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours. L'endroit était désert, la lumiÚre juste incroyable ... un beau moment qui annonçait le début de cette séance à deux.

La sĂ©ance s'est dĂ©roulĂ©e comme elle a commencĂ© ... Je n'avais pas besoin d'intervenir souvent avec Anne et Pierre-Adrien et mĂȘme si ce dernier m'a bien fait comprendre que ce n'Ă©tait pas sa tasse de thĂ©, je dois bien avouer que ce jeune mariĂ© a juste Ă©tĂ© parfait. Quant Ă  Anne ... elle Ă©tait fidĂšle Ă  ce que je m'Ă©tais imaginĂ© d'elle ... pĂ©tillante, souriante, joyeuse et amoureuse, trĂšs amoureuse ...

Une fois les Louboutins posĂ©s et les ballerines enfilĂ©es, nous avons continuĂ© notre petite sĂ©rie en nous dirigeant doucement vers la grande allĂ©e de hĂȘtres centenaires, point de dĂ©part de notre ballade. Anne et Pierre-Adrien avaient apportĂ© avec eux le livre de leur mariage, histoire de faire un petit clin d'oeil Ă  cette journĂ©e qu'ils avaient, Ă  leur maniĂšre, immortalisĂ©. InstallĂ©s sur un banc, ces deux jeunes mariĂ©s feuilletaient leur mĂ©morable journĂ©e pendant que nous continuions Ă  bavarder.

La fin de sĂ©ance a Ă©tĂ© plus Ă©pique. Il m'arrive, parfois, de proposer des idĂ©es pas toujours faciles Ă  rĂ©aliser (mais ça je ne m'en rend compte qu'aprĂšs). LĂ , il Ă©tait question de faire grimper Anne dans un arbre (Ă©tant donnĂ© qu'Anne est aussi ce genre de fille que rien n'arrĂȘte). Facile ... vu du bas ! La mission n'a pas Ă©tĂ© Ă©vidente mais Anne ne s'est pas dĂ©montĂ©e et a rĂ©ussi ce que je lui ai suggĂ©rĂ©. Un minuscule petit oiseau posĂ© sur un gigantesque hĂȘtre ... voilĂ  ce que j'ai photographiĂ© !

Retour Ă  nos voitures respectives, il Ă©tait presque 11:00 ... l'heure d'aller s'installer sur une terrasse de cafĂ© pour dĂ©guster quelque chose de frais. Proposition acceptĂ©e, nous nous retrouvions donc autour d'un verre pour faire plus ample connaissance qui s'est soldĂ© par une promesse de retrouvailles autour d'un dĂ©jeuner ... Et parce que ces deux lĂ  ce sont rencontrĂ©s au sein mĂȘme du royaume des madeleines je peux dire, maintenant, que je connais Monsieur et Madame Bijou pour de vrai !