Emmanuelle, Carla et Albane

Panazol, Haute-Vienne

Dans la vie, il ne faut jamais dire non, n’est-ce pas Emmanuelle ?

Je me souviens très bien de ce que m’avais dit Emmanuelle, dit Manue, la première fois que nous nous sommes eu au téléphone pour photographier ses deux filles, il y a de cela un peu plus de 3 ans je crois. Il était hors de question, pour elle, d’être sur les images que j’allais réaliser. Mais ça, c’était mal me connaître !

Je suis allée faire la rencontre de cette jeune maman et de ses deux filles, Carla et Albane. Le courant est très vite passé. Pas de chichis, une maman souriante et aimante, une grande sœur douce et rêveuse et une poupée, haute comme trois pommes, chipie à souhait. Nul doute que ce trio là ne passait pas inaperçu et que l’amour qu’elles se portaient les unes aux autres ne pouvait être ignoré.

C’est ainsi que, tout en douceur, j’amenais Manue vers ce qu’elle ne souhaitait pas quelques temps avant … être présente avec ses filles sur les images que j’allais créer. C’était une évidence et j’ai bien fait de l’inviter à oublier ses préjugés concernant l’image qu’elle pouvait avoir d’elle. Il suffisait de la regarder pour voir la belle personne qu’elle était.

Pour cette nouvelle séance, nul besoin de chercher à convaincre Manue de passer devant mon objectif ! Bien que cette séance ait été organisée pour ses filles, cette jeune maman ne m’a pas esquivé et elle a bien fait. Les images que nous avons créer ce jour là sont là pour en témoigner …

Manue m’avait donné rendez-vous dans un grand espace vert à Panazol. Rien de particulier était prévu au programme, si ce n’était nous balader et nous arrêter là où l’envie nous prendrait. La séance a débuté dans un sous-bois avec deux jolies princesses habituées à prendre la pose. Plus loin, Manue, qui avait prévu plusieurs tenues de rechange, m’indiqua la présence d’un petit cours d’eau. Il faisait chaud ce jour là et même si l’endroit n’était pas vraiment lumineux, je pensais qu’utiliser ces gros rochers seraient une bonne idée.  La seule chose que nous n’avions pas prévu c’est ce gros fou rire que nous avons toutes eux lorsque que Carla, qui souhaitait rejoindre sa sœur déjà assise sur un rocher, glissa dans l’eau. Après quelques secondes d’hésitation où nous avons cru que Carla s’était blessée, ce fut l’éclat de rire assuré … et une photo qui m’a complètement fait craqué quand je l’ai post-traité.

Et c’est ainsi que nous avons continué la séance, dans la bonne humeur avec deux adorables puces qui ont pris plaisir à se faire photographier et une maman comblée de bonheur à l’idée de passer du temps avec celles qu’elle chérie le plus au monde et de garder, par la même occasion, un précieux trésor. Celui là n’a pas de prix, est unique et a le fabuleux pouvoir de générer de bien belles émotions !

 

Leave a Comment