Julie, Benjamin et Baptiste

Limoges, Haute-Vienne

Rencontrée pour la première fois fin septembre 2017 au jardin de l'Evêché à Limoges pour garder un souvenir de son ventre bien rond, je retrouvais avec plaisir, durant l'heure du déjeuner, Julie au sein même de son foyer, cette fois, pour y rencontrer son petit Baptiste né il y a un peu plus d'un mois.

Il est rare que je commence mes séances de la sorte, mais Baptiste dormait tellement bien, installé au creux du coussin d'allaitement, que je n'avais pas le coeur à le réveiller. Alors, sans trop faire de bruit, je commençais à regarder ce petit bonhomme qui, pour une fois dormait à point fermé. Oui, car Julie me confiait très vite que Baptiste n'était pas un gros dormeur ... bien au contraire ! Alors le voir ainsi relevait plus du miracle qu'autre chose !!

Sachant que l'heure de son déjeuner, à lui, allait sonner, Julie commença à le prendre dans ses bras et le couvrir de baisers ... un réveil tout en douceur qui ouvrit l'appétit de ce petit glouton. Sitôt le biberon terminé que Benjamin est arrivé de sa dernière consultation pour poursuivre cette séance au sein de son petit cocon. Une petite parenthèse, une petite pause dans une journée un peu mouvementée pour ce papa qui naviguait entre câlins, biberons, couches et serrurier ! Devenir parents c'est aussi ça : claquer la porte en laissant les clés à l'intérieur de son cabinet par exemple ...

Mais tout comme les mauvaises nuits, les pleurs inconsolables ou les siestes de 30 secondes top chrono, les oublis et autres petites bêtises qu'on ne fait, d'ordinaire jamais (ou presque), viennent à disparaitre avec le temps ... Ce qui est plutôt rassurant de savoir quand on devient jeunes parents ! 

Et comme les jolies aventures de la vie ne s'arrête pas là, j'ai eu l'immense plaisir de suivre Julie et Benjamin, il y a presque deux ans de cela maintenant, lors de leur belle journée de mariage. Une journée sous le signe de l'amitié, de la simplicité et d'un amour qui était beau à regarder et immortaliser ...

 

Leave a Comment