Julie, Christophe, Oscar et Auguste – 2013

Maison Feyne, Creuse

Même à des milliers de kilomètres de la France, pendant ma petite pause hivernale, je tenais à continuer à faire vivre mon blog et à publier les séances réalisées cet été. Aujourd'hui je vous emmène donc en Creuse, dans un endroit magique habité par une petite famille vraiment charmante et dont je ne suis pas prête d'oublier la fin de notre séance ...

Julie et Christophe se sont vu offrir un bon cadeau pour r√©aliser des photos de leur petite famille. Apr√®s avoir pris rendez-vous, je suis donc arriv√©e chez eux au mois de septembre et l'acc√®s √† leur maison m'aurait presque fait regretter de ne pas avoir de 4X4. Apr√®s avoir fait quelques kilom√®tres pour rejoindre le village, je prenais donc un petit chemin de campagne, qui, sur le moment me faisait douter sur ce que mon GPS m'indiquait. La route qui menait jusqu'√† chez eux √©tait un - long - chemin de campagne o√Ļ la limitation de vitesse s'imposait toute seule. Arriv√©e au bout du chemin, je d√©couvrais une jolie b√Ętisse r√©nov√©e et tout un ensemble de b√Ętiments au pied d'une grande rivi√®re. Christophe m'a accueilli le premier (sortant tout juste de son 4X4, lui au moins √©tait √©quip√©) et Julie m'attendait sur le perron avec un grand sourire.

A l'intérieur je faisais connaissance d'Oscar le grand frère et Auguste le petit dernier. En entrant dans cette jolie maison, je compris tout de suite que j'allais m'amuser mais je proposais, tout de même, de démarrer la séance en extérieur. L'endroit était si joli qu'il aurait été dommage de ne pas en profiter. Alors toute la petite famille s'est habillée et nous sommes allés nous promener dans leur immense jardin ... près de l'eau.

Oscar n'a pas eu de mal à comprendre ce que je venais faire et s'est senti à l'aise presque immédiatement. Auguste, lui, plus petit et ne marchant pas encore vraiment, restait dans les bras de sa maman. Et c'est ainsi que nous réalisions toute une série de photos dans cet immense terrain de jeu. Un terrain qui restait sous surveillance perpétuel car s'il est idéal pour des enfants, il l'est un peu moins pour des parents.

De retour dans la maison, Julie donna a manger à Auguste dont l'estomac criait famine. Pendant ce temps, je montais dans la chambre d'Auguste pour réaliser une petite série rien que pour lui. J'aime beaucoup ces moments en duo car lorsque les parents ne sont pas présents, les enfants sont, en général, plus réceptifs et une certaine complicité s'installe ... c'est à ce moment là que j'arrive à réaliser des images comme je les aime. Des enfants dans leurs univers d'enfants avec leurs regards et leurs rêveries bien à eux.

Rassasi√©, Auguste √©tait pr√™t pour continuer, avant l'heure de la sieste, la s√©ance. Nous sommes donc mont√©s √† l'√©tage o√Ļ les gar√ßons s'amusaient avec leurs jouets et s'adonnaient avec plaisir aux c√Ęlins de Julie et Christophe ... Douceur et bisous au programme avec la maman, rire et "bagarre" avec le papa ... cette s√©ance √©tait le reflet d'une bien jolie famille.

Quelques minutes avant de partir, je continuais à photographier les garçons dans le salon et c'est à ce moment là qu'Auguste m'a fait une belle frayeur. Rien de grave, au final, mais juste de quoi affoler tout le monde pendant quelques minutes. Une fois cet épisode passé, le calme était revenu et Auguste tellement fatigué de toutes ces aventures s'est réfugié dans les bras de Morphée.

J'aurais ador√© les retrouver pour leur grand jour cet √©t√©, mais voil√† d√©j√† prise je ne pourrais pas √™tre √† leur c√īt√©. J'imagine d√©j√† ce joli mariage dans l'enceinte m√™me de leur moulin, au bord de l'eau ... Un mariage qui s'annonce d√©j√† plein d'authenticit√© et rempli d'amour.

1 Comments
  1. julie
    15 février 2014 -
    Reply

    merci pour cette super seance. Auguste va tres bien, meme s'il continue ses crises. On a d excellents souvenirs de ces moments. Merci encore.

Leave a Comment