Rapha√ęlle & Judith – 2014

Limoges, Haute-Vienne

Rapha√ęlle avait pens√© √† faire cette s√©ance depuis un petit moment d√©j√† et c'est au 1 an de Judith que cette jolie maman a pris contact avec moi pour r√©aliser quelques photos de sa fille. Par t√©l√©phone, Rapha√ęlle m'expliqua qu'elle ne voulait que des photos de Judith. J'avais bien compris, entre les lignes, que Rapha√ęlle n'√©tait pas tr√®s √† l'aise avec l'id√©e de se faire photographier et, comme bon nombre d'entre nous, moi la premi√®re, n'aimait pas se voir en photo. Mais arrive toujours le moment fatidique o√Ļ l'on se rend compte que ne pas √™tre pr√©sent sur les photos avec nos enfants, devient vite un manque. C'est du v√©cu en ce qui me concerne !

Le papa √©tant en d√©placement, Rapha√ęlle est donc arriv√©e seule au jardin de l'Ev√™ch√© o√Ļ nous nous √©tions donn√© rendez-vous. Avant de nous arr√™ter pour commencer la s√©ance, j'√©voquais le sujet avec cette adorable maman en esp√©rant pouvoir la faire changer d'avis.

La s√©ance a donc d√©but√©, tranquillement, avec la mini miss.¬†Judith √©tant encore toute petite, les moments de c√Ęlins avec sa maman √©taient in√©vitables. Alors, discr√®tement et sans brusquer Rapha√ęlle, je l'invitais √† rester et √† profiter de ces doux moments avec sa fille pour garder trace de ces merveilleux souvenirs. Rapha√ęlle s'est finalement laiss√©e porter et les photos a deux ont √©t√© bien plus nombreuses¬†que ce qui avait √©t√© convenu au tout d√©but ... j'√©tais ravie et je crois que Rapha√ęlle aussi.

C'est ainsi que nous nous sommes balad√©es en discutant de choses et d'autres dans ce grand jardin o√Ļ tout √©tait √©merveillement pour la petite Judith et o√Ļ Rapha√ęlle s'√©merveiller √† regarder sa petite princesse.

Comme pour beaucoup de s√©ances r√©alis√©es au jardin de l'Ev√™ch√©, je proposais √† Rapha√ęlle de terminer par la partie "jeux d'enfants" ... ce qui n'allait pas d√©plaire √† Judith qui s'est donn√©e √† coeur joie √† s'essayer tant√īt √† la balan√ßoire, tant√īt au toboggan.

Puis l'heure du d√©jeuner est arriv√©, il √©tait temps de rentrer pour Rapha√ęlle et Judith qui allait, je n'en doutais pas, s'offrir une belle sieste. Les aventures du matin l'avaient √©puis√© ... sa maman, quant √† elle, √©tait combl√©e.

Merci, encore une fois, Rapha√ęlle pour toute la confiance que tu m'as accord√© et, je le redis encore une fois, il aurait √©t√© bien dommage de ne pas t'inclure dans ce beau moment entre une fille et sa maman.

Leave a Comment