Sarah – 2012

Eymoutiers - Haute-Vienne

Cette séance est vraiment particulière pour moi. Sarah est une amie de longue date. Nous nous sommes rencontrées au lycée, lors de nos études supérieures, mais sans pour autant "évoluer" dans le même cercle d'amies (j'insiste sur le féminin du mot amie puisque nous étions "destinées" à devenir des super assistantes de direction - un choix d'étude pris par dépit et qui, finalement, m'a ouvert pas mal de portes). Et puis, un jour, j'ai entendu Sarah parler de son projet, celui de partir une année aux Etats-Unis en tant que fille-au-pair. C'est à partir de ce moment là que tout a commencé.

Sarah et moi sommes parties la même année ... elle à Boston, moi à Baltimore. Nous nous sommes retrouvées à New York pour y célébrer la nouvelle année et puis, de retour en France, nous nous sommes retrouvées à Paris pour ne plus jamais nous quitter. Nous nous sommes mariées ... elle a été mon témoin, j'ai été le sien. Et puis, nous sommes devenues mamans toutes les deux. Sarah est restée à Paris et moi je suis partie. La distance, les enfants, le travail ne nous ont pas laissé de temps pour continuer à échanger comme nous avions l'habitude de le faire. Les années ont passées sans pour autant l'oublier et m'oublier.

Aujourd'hui Sarah est dans un moment de sa vie o√Ļ les choses ne se d√©roulent plus tout √† fait comme elle l'avait pr√©vu et a ressenti le besoin de revenir aux sources. Alors √©videmment quand elle m'a recontact√© il y a quelques semaines pour me demander si elle pouvait venir me rejoindre le temps d'un week-end, je n'ai pas pass√© une seule journ√©e sans penser √† ces retrouvailles.

C'est rare de pouvoir ressentir ce que l'ont a ressenti l'une et l'autre samedi dernier quand elle a franchi le pas de ma porte. De longues minutes à nous serrer et à pleurer l'une et l'autre en s'excusant de cette absence ... longue absence. Et c'est rare aussi, de pouvoir de nouveau partager, avec le sentiment de ne s'être jamais quittée.

Nous avons donc pass√© beaucoup de temps √† discuter elle et moi de tout ce que nous avions v√©cu l'une et l'autre durant toutes ces ann√©es et j'avais envie de lui laisser un souvenir de nos retrouvailles par une petite s√©ance improvis√©e au vert. Sarah, qui est plut√īt rat des villes, ne s'attendait pas √† ce que je l'emm√®ne d√©couvrir de mani√®re aussi directe la campagne limousine (elle n'a pas vu de vaches mais le champs dans lequel nous sommes all√©es laissait supposer qu'un troupeau avait d√Ľ y s√©journer quelques temps !) . Des vieux arbres, un mur de pierre, une vieille grange comme je les aime nous ont servi de d√©cor dans un premier temps avant de retourner dans un endroit plus "civilis√©", au coeur de ma petite ville.

Le départ a été difficile pour toutes les deux mais, cette fois-ci, nous savons l'une et l'autre que nous continuerons à partager d'autres moments comme celui-là. Le rendez-vous est déjà pris pour un petit week-end à Paris ... retour aux sources pour l'ancienne parisienne que je suis.

Sarah, je pense que tu as compris à quel point tu étais importante à mes yeux, je pense que tu as compris que tu pouvais toujours compter sur moi, je pense que tu as compris qu'après la pluie vient le beau temps ... et je suis convaincue qu'un soleil radieux est au bout de ton chemin ... et que tu retrouveras ce rire qui n'a jamais cessé de résonner quand je pensais à toi. Love you Saraninou !

Leave a Comment